"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442467 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Retraites : le Medef met la pression !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Retraites : le Medef met la pression !


A la mi-avril, le Conseil d’orientation des retraites (COR) doit rendre public ses nouvelles projections sur les besoins de financement du régime des retraites que le gouvernement attend afin de proposer une énième contre-réforme.

A la demande du MEDEF, le COR a décidé de chiffrer l’impact financier de neuf paramètres. Parmi lesquels : l’allongement de la durée de cotisation à 45 ans, le recul de l’âge légal de départ à 65 ans et à 70 ans au lieu de 65 pour une retraite sans décote.

Alors même si ces paramètres ne sont que des "illustrations" et non des "propositions de réformes" comme le répète le président du COR, on voit très bien où veut aller le patronat : faire travailler toujours plus et baisser drastiquement le montant des retraites.

Pour financer les retraites d’autres choix sont possibles :
- réduire le temps de travail pour permettre aux 5 millions de chômeurs de travailler rapporterait 65 milliards à la protection sociale ;
- augmenter l’ensemble des salaires de 300€ nets c’est 66 milliards pour la Sécu dont 31 milliards pour nos retraites ;
- augmenter de 1% les cotisations patronales c’est 4,9 milliards d’€ pour la Caisse d’assurance Vieillesse.

Ces simples choix permettraient à tous et toutes de partir à la retraite à 60 ans maximum et ainsi de ne pas mourir au travail comme le préconise le Medef !

La question des retraites est bel et bien un choix de société, de répartition du travail, de répartition des richesses.


Brève mise en ligne le 26 mars 2010