"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440175 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Finimetal (Biache-Saint-Vaast) : après le succès revendicatif, la direction se venge

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Finimetal (Biache-Saint-Vaast) : après le succès revendicatif, la direction se venge


La direction de cette usine de radiateurs semble avoir mal digéré le conflit salarial qui l’a opposée au syndicat CGT et aux salariés en février. Au terme d’une mobilisation de huit jours, les personnels avaient obtenu une augmentation de 54€, une prime de vacances de 75€ et 32€ au titre de la pénibilité.

Mais quelques jours après le mouvement, certains grévistes reçoivent des convocations pour des entretiens préalables à un licenciement. Huit dans un premier temps, puis quatorze autres le 19 mars. Selon la CGT, les entretiens seraient motivés par des motifs fallacieux : flocage des gilets, dégâts mineurs sur un carton… "On a l’impression qu’il y a eu un tirage au sort. Tous ceux qui étaient présents n’ont pas reçu de convocation." La CGT a engagé des recours auprès de la direction du Travail qui s’est déclarée incompétente. La CGT veut aujourd’hui une rencontre avec le préfet.


Brève mise en ligne le 31 mars 2010