"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443224 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Temps de pause : la justice ordonne à Doux le paiement des arriérés pour 600 salariés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Temps de pause : la justice ordonne à Doux le paiement des arriérés pour 600 salariés


Le juge de l’exécution de Quimper a ordonné mercredi au groupe volailler Doux le paiement d’acomptes et d’arriérés de salaire à quelque 600 salariés dans l’affaire des temps de pause.

Le groupe Doux, condamné à plusieurs reprises par des conseils de Prud’hommes à payer les temps de pause à 2000 de ses salariés, avait assigné 632 d’entre eux pour contester des commandements à payer d’huissier.

"Le jugement confirme le versement d’une provision de 2000€ net à 220 salariés du Finistère. Il demande en outre le retour de 60 employés du Morbihan devant le conseil de Prud’hommes de Vannes après une erreur de calcul et confirme aux salariés restant le versement de 3000 à 3500€ d’arriérés de salaire", a déclaré à l’AFP le délégué central CGT de Doux, Raymond Gouiffès.


Brève mise en ligne le 8 avril 2010