"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2441578 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
UNILEVER France : grève unitaire le 27 avril pour les salaires et l’emploi

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

UNILEVER France : grève unitaire le 27 avril pour les salaires et l’emploi


Les syndicats CGT, CFDT, CGC, FO et CFTC du groupe Unilever France appellent tous les salariés de tous les sites du groupe à une journée d’arrêt de travail, mardi 27 avril.

Dans un tract commun intitulé "Unilever prospère, ses salariés galèrent !" les 5 syndicats soulignent que "depuis 2007, le groupe a supprimé 20700 postes dans le monde, 88 usines ont été soit fermées, soit rationalisées, générant plus d’ 1 milliard d’euros d’économies chaque année".

Dans le même temps, expliquent les syndicats, le groupe a dégagé 3,7 milliards d’€ de bénéfice pour un chiffre d’affaires de 40 milliards en 2009.

"Chaque employé produit dans le monde un chiffre d’affaires en 2009 de 237000€, contre 164000€ en 2004. Pour la France nous passons de 418000€ à plus de 500000€ par salarié en chiffre d’affaire entre 2004 et 2009. Pour Unilever France, nous sommes passés en 10 ans de 10500 à 3600 salariés, soit une baisse de 66% des effectifs."

Les syndicats dénoncent les conséquences de cette politique :"baisse du pouvoir d’achat, nette dégradation des conditions de travail, rupture du dialogue social."

Les syndicats exigent qu’UNILEVER révise sa politique salariale. Il estiment en effet que "0,8% d’augmentation (soit 15€ pour un salaire moyen) pour les salariés ne sont qu’une toute petite partie des richesses créées, des gains de productivité, du savoir-faire des travailleurs" en regard des dividendes versés entre 2007 et 2008 : 1 milliard 50 millions d’€ pour les actionnaires.

A noter que les salariés de Fralib filiale dUnilever France (sachet de thé et infusions Lipton) située à Géménos dans les Bouches du Rhône mènent une grève depuis sept semaines pour faire aboutir leurs revendications d’une augmentation de salaire et de l’amélioration des conditions de travail.


Brève mise en ligne le 23 avril 2010