"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407398 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Mairie d’Amnéville : 1000 manifestants pour les libertés syndicales

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Mairie d’Amnéville : 1000 manifestants pour les libertés syndicales


A l’appel de la CGT, plus de 1000 manifestants venus d’Alsace, Franche-Comté, Pays de la Loire, Picardie se sont rassemblés sous les fenêtres du maire de cette commune à l’occasion d’une "journée nationale d’action sur les libertés et les droits syndicaux". Ils ont exigé la réintégration de Thierry Barlé et Raphaël Cacitti, deux policiers municipaux, syndiqués à la CGT, radiés des effectifs communaux en octobre 2009.

En 2005, ces deux policiers avaient dénoncé au procureur de la République de Metz la gestion, "inacceptable" des thermes de la ville par leur maire.

"Le maire-voyou Kiffer n’en a pas fini avec ce qu’il qualifie de peste rouge, car personne ne peut faire taire la CGT", a affirmé Baptiste Talbot, secrétaire général de la fédération CGT des services publics. La CGT a intenté une action en justice contre M. Kiffer pour obtenir la réintégration de ses deux militants lorrains.

Il s’agit de la quatrième manifestation nationale organisée à Amnéville par la CGT. En février, une cinquantaine de cégétistes avaient occupé pendant plusieurs heures la mairie. En février 2009 et, auparavant, en 2008, la CGT avait déjà manifesté pour "faire respecter la liberté syndicale à la mairie d’Amnéville".


Brève mise en ligne le 5 mai 2010