"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442231 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Contre le gel des dépenses publiques

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Contre le gel des dépenses publiques


A l’issue du séminaire gouvernemental, F. Fillon a annoncé le gel des dépenses publiques sur 3 ans avec à la clef la révision à la baisse des aides sociales et à l’emploi, des économies sur les niches fiscales et sociales, mais sans remise en cause du bouclier fiscal, et la poursuite du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, notamment.

Ainsi, la crise financière et économique qui perdure, à cause des politiques libérales menées par les gouvernements de l’Union européenne, et frappe aujourd’hui durement le peuple grec, et peut-être demain l’Espagne ou le Portugal, sert de prétexte au gouvernement pour annoncer un politique d’austérité qui était déjà dans les tuyaux.

Madame Lagarde, ministre des Finances, avec beaucoup de cynisme, ose s’appuyer sur les agences de notation internationale pour justifier ce plan d’austérité, et en remet une couche dans l’application de la RGPP qui est utilisée pour détruire les services publics et les emplois sous prétexte de rationalisation.

Nul doute que le gel des salaires dans la Fonction publique sera la suite logique de cette politique.

Une fois de plus, ce sont les salariés, la population qui devront payer pendant que les spéculateurs, les banquiers et autres privilégiés protégés par le bouclier fiscal, subventionnés quand ils crient au secours seront épargnés.

L’annonce du premier ministre est un coup de poignard dans le dos des salariés et doit être combattu par de puissantes mobilisations unitaires.


Brève mise en ligne le 7 mai 2010