"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439381 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Organisation Internationale du Travail : 34 millions de personnes ont perdu leur emploi de 2007 à 2010

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Organisation Internationale du Travail : 34 millions de personnes ont perdu leur emploi de 2007 à 2010


Selon un rapport de l’OIT publié mardi, pas moins que quelque 34 millions de personnes ont perdu leur travail entre 2007 et 2009 et que le chômage mondial a atteint un chiffre record de 212 millions de personnes en 2009, soit un taux de 6,6%.

Après une période de répit, "le risque d’une nouvelle phase de la crise financière, due à la dette souveraine, est apparu", a expliqué le responsable du secrétariat de l’OIT, Juan Somavia, craignant qu’une "rechute dangereuse de la crise financière" ne compromette l’objectif de mettre "la qualité de l’emploi au coeur des plans de reprise".

Selon l’OIT, la proportion de personnes occupant un emploi précaire dans le monde est estimée entre 49,5 et 52,8% en 2009, soit près de la moitié des 1,5 milliard de travailleurs dans le monde. "Nous savons qu’il n’y a pas de reprise durable de l’économie sans reprise de l’emploi", a insisté M. Somavia cité dans un communiqué. "Le pari consiste à obtenir rapidement une reprise riche en emplois et à nous engager sur la voie d’une croissance forte, durable et équilibrée qui conduise à la stabilité sociale engendrée par le travail décent pour tous. C’est sur cette base que s’enclenchera un processus de réduction des déficit publics et de la dette", a-t-il ajouté.


Brève mise en ligne le 2 juin 2010