"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442226 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Petite enfance et modes de garde : "Des sardines pour Nadine"

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Petite enfance et modes de garde : "Des sardines pour Nadine"


Le collectif "Pas de bébés à la consigne" organise une manifestation (le 16 juin de 15h à 17h) baptisée "des Sardines pour Nadine" afin d’accueillir, aux abord de la Sorbonne, Madame Morano qui présidera la clôture des "Etats généraux de l’enfance" alors qu’elle vient, selon le collectif, "de décréter la mise en boîte des jeunes enfants dans leur mode d’accueil."

Le gouvernement a en effet pris la décision de publier le décret relatif aux modes d’accueil collectifs contre lequel les professionnels et les parents se mobilisent depuis des mois. Ce texte implique un accueil des petits en surnombre, la baisse des quotas de professionnels les plus qualifiés, la mise en place de jardins d’éveil privés et payants.

Pour le collectif "Pas de bébés à la consigne", dans lequel la CGT a pris toute sa place, le combat continue pour empêcher l’application de ce décret et exiger son retrait.


Brève mise en ligne le 11 juin 2010