"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2464162 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le jeudi 4 janvier 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
SNCF : la CGT obtient de nouveaux droits pour les couples pacsés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

SNCF : la CGT obtient de nouveaux droits pour les couples pacsés


Le 12 Mai dernier, la Fédération CGT des cheminots a interpellé e la Direction des ressources humaines pour exiger que l’ensemble des droits familiaux à la SNCF, en particulier ceux concernant les congés spéciaux en cas de décès des beaux-parents, bénéficie aux couples liés par un PActe Civil de Solidarité (PACS).

En effet, la CGT considère que la conception traditionnelle et historique du couple a été fortement affectée par les évolutions de notre société. Ainsi, alors que les législations ont reconnu (certes tardivement) ces évolutions, et que le PACS existe depuis plus de 10 ans, il existe toujours des situations et des traitements différenciés dont sont victimes les couples ayant opté pour ce type de contrat.

Le 6 Juillet dernier, la Direction a donc répondu à l’exigence de la CGT en décidant d’accorder aux cheminots liés par un PACS le bénéfice des jours pour le décès des parents du conjoint, tel que prévu dans le statut (soit 2 jours de congés).

C’est une victoire de justice sociale qui contribue à reconnaître le droit à la solidarité de tous les couples, sans distinction quant à leur sexualité ou à la forme d’une union choisie par eux. La CGT se félicite de cette avancée, et entend continuer à se mobiliser contre toutes les discriminations, en particulier en continuant à exiger le droit pour les couples liés par un PACS à bénéficier du droit à la pension de réversion.


Brève mise en ligne le 15 juillet 2010