"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439299 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Aide au logement, bourses : les étudiants marquent un point, l’Elysée renonce à son coup de rabot

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Aide au logement, bourses : les étudiants marquent un point, l’Elysée renonce à son coup de rabot


Les organisations étudiantes, dont l’Unef, ont accueilli comme une bonne nouvelle les annonces présidentielles sur la vie étudiante. Le gouvernement renonce à supprimer la demi part fiscale aux familles dont les jeunes bénéficient de l’aide personnalisée au logement (APL). Cette mesure injuste était prévue parmi les "coups de rabot" sur les dépenses. Preuve que la mobilisation peut payer et que l’exécutif est en difficultés face à la pression sociale.

Après une réunion avec la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy a annoncé que les familles d’étudiants pourraient donc continuer à cumuler et demi-part fiscale et que les étudiants boursiers percevraient 9,5 mois de bourse en 2010 et dix mois en 2011, contre neuf mois actuellement.

Pour Jean-Baptiste Prévost, le président de l’Unef reçu par Valérie Pécresse au ministère, "il s’agit d’un recul clair et net du gouvernement sous la pression des étudiants" . […] "c’est une victoire des étudiants". "On ne va pas bouder notre plaisir", a-t-il affirmé.

Sur la deuxième mesure, "c’est une bonne nouvelle, car les boursiers vont toucher entre 80 et 230€ en plus en septembre", soit une augmentation de 6%, mais "il ne s’agit que d’une avancée partielle", a-t-il dit. En effet, le syndicat étudiant réclamait le versement d’un dixième mois de bourse dès cette rentrée ainsi que l’avait promis Nicolas Sarkozy.

"On a évité le pire, mais tout cela ne règle pas l’ensemble des inquiétudes des étudiants, qui seront au cœur du mouvement social dans les prochaines semaines", a indiqué le président de l’Unef, à "commencer le 7 septembre", journée interprofessionnelle pour les retraites.


Brève mise en ligne le 26 août 2010