"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442222 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
7 septembre : les victimes de l’amiante sont aussi mobilisées

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

7 septembre : les victimes de l’amiante sont aussi mobilisées


Après la Fédération des accidentés du travail, de la route, invalides et handicapés, c’est l’Association de DEfense des Victimes de l’Amiante (ANDEVA qui appelle ses adhérents à manifester le 7 septembre lors de la journée d’action intersyndicale pour la défense des retraites.

l’ANDEVA déplore le volet pénibilité dans le projet de loi sur les retraites, jugé trop restrictif parce qu’il "se limite aux salariés ayant des séquelles physiques constatables" et qu’il "refuse toute approche par liste de métiers".

Rappelons que le projet de loi du gouvernement sur les retraites prévoit que les salariés ayant un taux d’incapacité d’au moins 20% décidé par une décision médicale pourront partir à la retraite à 60 ans. Ce qui, notamment, écarte de fait tous les salariés exposés à des substances ou des conditions de travail avec des effets retardés.


Brève mise en ligne le 1er septembre 2010