"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440567 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Halte à la démolition du service public hospitalier

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Halte à la démolition du service public hospitalier


Nous dénonçons le scandaleux projet de l’Agence Régionale de Santé de l’Ile de France dirigée par Claude Evin.

Ce projet envisage de réduire le dispositif d’accueil des urgences médicales et chirurgicales en soirée, la nuit et le week-end à 6 services pour toute la région soit un seul service par département.

Le travail de démolition du service public, voulu par la loi Bachelot, avait commencé en prenant la décision de fermer le service de cardiologie interventionnelle de l’hôpital de Mantes dans les Yvelines.

C’est la santé et dans certains cas la vie de dizaines de milliers d’habitants de la région parisienne qui est mise en danger quand on sait qu’en soirée et la nuit les urgences sont le seul recours pour des dizaines de milliers de personnes notamment les plus modestes.

La mobilisation pour faire échec à tous les projets de restructurations conduits actuellement sur la seule logique financière et gestionnaire au détriment des besoins de santé des populations doit se développer rapidement et se coordonner. Elle concerne aussi bien les personnels soignants que toute la population.


Brève mise en ligne le 6 septembre 2010