"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442432 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Loi Loppsi 2 : loi liberticide

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Loi Loppsi 2 : loi liberticide


Le projet de loi Loppsi 2, en débat au Sénat, est une véritable machine de guerre contre le mouvement social, les mobilisations, toutes les personnes privées d’un logement.

Que ce soit à propos des migrants, des vendeurs à la sauvette ou des manifestations du mouvement social, le gouvernement s’acharnent à détruire les libertés et les garanties démocratiques à coup de dispositifs mettant en place un véritable espionnage social, une répression impitoyable.

Concernant les squatteurs, les habitants des bidonvilles ou d’un "habitat choisi", l’article 32 ter A donne tout pouvoir au préfet pour expulser manu militari les squatteurs, qu’il s’agisse de logements, de locaux ou de terrains, même contre l’avis du propriétaire, en passant outre la trêve hivernale.

Loppsi 2 donne tout pouvoir au préfet et jette la justice aux oubliettes.

Ce projet de loi liberticide pourrait s’appliquer à tous ceux et toutes celles qui, à la rue, en désespérance d’obtenir un logement, se réfugient dans des abris de fortune, comme les sans abris du Bois de Boulogne.

Le projet de loi Loppsi 2 cogne sur les personnes en situation de précarité et leur met, encore un peu plus, la tête sous l’eau.

Pour faire échec à cette loi qui institue expulsion, amendes, peines de prison, confiscation ou destruction des biens, la riposte doit s’organiser.

Nous soutenons le rassemblement unitaire, initié par le DAL, qui aura lieu le 9 septembre, à 18h30, devant le Sénat.


Brève mise en ligne le 9 septembre 2010