"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410709 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Circulaire du 5 août : une machine de guerre contre les Roms

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Circulaire du 5 août : une machine de guerre contre les Roms


La circulaire du 5 août du ministère de l’intérieur est sans équivoque. Se présentant comme une mise en musique du discours de Grenoble, elle donne des ordres extrêmement précis aux préfets pour démanteler les campements de Roms et procéder aux expulsions qui s’ensuivent, notant même que, jusque fin juillet, les expulsions étaient insuffisantes.

Cette circulaire est une véritable machine de guerre contre les Roms avec des objectifs à atteindre et des quotas à remplir.

Le gouvernement peut bien s’offusquer des mises à l’index ou des condamnations de l’ONU ou du Parlement européen, par exemple, la réalité est bien là : ce gouvernement mène une politique discriminatoire à l’égard des Roms, des gens du voyage.

La révélation pour le grand public de cette circulaire ministérielle souligne le cynisme, la mauvaise foi et le mensonge des membres du gouvernement en charge du dossier des Roms.

Il est évident que ce n’est pas de la seule responsabilité du directeur de cabinet mais bien du ministre de l’intérieur. Et on a du mal à croire que son compère de l’immigration, était dans l’ignorance de cette circulaire.

L’existence de telles directives ministérielles discriminatoires ne peut que renforcer notre volonté dans notre activité de solidarité vis-à-vis des Roms, des gens du voyage et plus largement de tous les sans-papiers.

Le gouvernement doit cesser immédiatement le démantèlement des campements et les expulsions de Roms.


Brève mise en ligne le 13 septembre 2010