"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443168 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Eurocopter La Courneuve : une victoire sur la discrimination

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Eurocopter La Courneuve : une victoire sur la discrimination


Communiqué commun de l’UD CGT 93 et de l’USTM CGT 93

Victoire des dix-sept à Eurocopter La Courneuve

C’est la satisfaction pour les dix-sept d’Eurocopter qui ont obtenu gain de cause sur leurs demandes, à l’issue de près de quatre ans de procédures. C’est également la satisfaction pour le syndicat CGT qui les a défendus.

Rappel des faits :

Dix-sept salariés estimaient à raison que leur déroulement de carrière était bloqué depuis de nombreuses années. Tous critères de comparaison établis avec l’ensemble du personnel, il s’avérait en effet des retards de promotions et de salaires importants, sans qu’aucune explication valable ne soit donnée par la direction.

Un problème qui avait concerné quelques années auparavant les syndiqués CGT et pour lequel la direction avait été condamnée une 1ère fois pour discrimination syndicale. Ainsi, des dix-sept salariés, treize sont d’origine maghrébine, plusieurs étaient connus proches de la CGT, avaient été où étaient élus CGT.

Alors, que quatre dossiers attendaient un départage du Conseil des Prud’hommes de Bobigny, c’est à l’issue de l’expertise nommée par la Cour d’Appel de Paris pour treize salariés, que la direction a préféré négocier avec l’ensemble des intéressés pour un montant qui avoisinerait un million d’€, évitant une nouvelle condamnation pour discrimination raciale et syndicale.


Brève mise en ligne le 20 septembre 2010