"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407056 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
DOM-TOM : une opposition frontale à la réforme des retraites…

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

DOM-TOM : une opposition frontale à la réforme des retraites…


Les salariés des DOM-TOM, régis par l’article 73 de la Constitution (Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane) sont à la même enseigne que ceux de métropole : l’ensemble des lois sociales françaises leur sont applicables.

Comme en métropole, les organisations syndicales sont mobilisées contre la réforme des retraites. Territoires socialement sinistrés par un chômage massif, les salariés, les jeunes et la population répondent massivement aux initiatives des organisations syndicales locales.

A la Réunion, plus de 15000 personnes ont manifesté dans les rues de St Denis. Le 19 octobre, la journée de mobilisation a pris une nouvelle forme avec un blocage de route et une manifestation devant le siège du Medef Réunionnais, un sit-in devant la sous- préfecture de St Pierre "en guise d’avertissement". Parallèlement les dockers et les salariés de la SRPP (Société Réunionnaise de Produits Pétroliers) se sont mis en grève.

En Guadeloupe, Martinique et Guyane, le prochain rendez vous des manifestations organisées par les syndicats de ces pays est fixé au mardi 26 octobre. Un "tous ensemble" pour les centrales syndicales locales qui attendent non seulement se joindre à l’opposition d’une réforme injuste mais aussi se rappeler "au bon souvenir" d’un gouvernement et d’un patronat qui se sont empressés d’oublier les promesses faites lors du grand conflit de janvier/mars 2009.

La mobilisation dans les collectivités d’outre Mer (COM) n’est pas en reste : à Saint Pierre et Miquelon, lors d’une des manifestations marquant l’opposition à la réforme, ce sont plus de 10% de la population qui ont envahis les rue de la préfecture.


Brève mise en ligne le 20 octobre 2010