"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438056 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Dépôt de bus de Rennes : la police joue la provocation

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Dépôt de bus de Rennes : la police joue la provocation


Une soixantaine d’étudiants ont bloqué ce matin la sortie des bus STAR de Rennes, en s’installant à l’entrée du dépôt dès 4 heures, les premiers bus sortant à 4h45.

A l’arrivée des CRS, vers 9h30, alors que tout se passait dans le calme entre étudiants et chauffeurs, les CRS ont forcé le barrage après de rapides sommations d’usage et contraint chauffeurs et étudiants à se réfugier dans le bâtiment STAR ou ils ont fait usage de matraques et gaz lacrymogène.

Par la suite, après pourparlers entre les instances présentes, et tandis que l’infirmière STAR prodiguait les premiers soins, les étudiants ont évacué les lieux, et les conducteurs les ont encadré et protégé pour qu’ils puissent sortir des lieux sans encombres.

Les conducteurs, révoltés par les violences des CRS, se sont réunis en AG qui a voté une grève intégrale pour la journée, à 95% des votants.

Les responsables CGT sont reçus par les responsables de Rennes Métropole pour qu’ils s’expliquent sur cette agression en règle.

Une cinquantaine de conducteurs atteints par les gaz (notamment aux yeux) ont déposé une déclaration d’accident du travail.


Brève mise en ligne le 20 octobre 2010