"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2408402 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Gaz et électricité : halte aux coupures pour impayés !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Gaz et électricité : halte aux coupures pour impayés !


Dans un contexte économique et social toujours marqué par la crise, alors que le plan grand froid niveau 3 est déclenché dans de nombreux départements, des milliers de familles se voient privées d.électricité et de gaz car elles n.ont plus les moyens de payer au prix fort une énergie indispensable.

Dans un communiqué du 6 décembre, la fédération CGT des mines et de l’énergie dénonce "l’hypocrisie qui consiste à appliquer l’arrêté anti-expulsion, permettant de garder son toit du 1er novembre au 31 mars alors même que l’on coupe l’électricité et le gaz dans ce même laps de temps. La FNME CGT exige l’arrêt des coupures par les fournisseurs d’électricité et de gaz (EDF, GDF SUEZ, POWEO, Direct énergie, Altergaz…).

La FNME-CGT considère que les pouvoirs publics doivent garder la maîtrise des tarifs d’électricité et de gaz et le vote récent de la loi « NOME » ne va pas dans ce sens.

La baisse de la TVA sur l’électricité et le gaz est aussi, pour la FNME-CGT, un moyen de réduire significativement les factures d’électricité et de gaz des usagers. Tant qu’un véritable droit à l’énergie permettant une électricité et un gaz moins chers pour tous les usagers n’est pas une réalité, les coupures doivent cesser.

C’est en ce sens que la FNME CGT s’adresse aux principaux fournisseurs d’énergie et aux pouvoirs publics et dans l’attente, la FNME-CGT propose aux salariés d’organiser collectivement l’acte citoyen visant à ne pas effectuer les coupures en usant de tous les "artifices" de procédure.

Avec ses syndicats, la FNME-CGT invite les salariés des fournisseurs d’énergie, du service commun d’EDF/GDF SUEZ à s’adresser à leurs responsables locaux et aux préfectures et de tout faire afin que personne ne passe cette fin d’année et les fêtes à venir sans électricité et sans gaz."


Brève mise en ligne le 8 décembre 2010