"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443260 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
La politique du gouvernement détruit l’hôpital public

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

La politique du gouvernement détruit l’hôpital public


Au cours d’un rapide passage à l’hôpital d’Avignon, le président de la république a déclaré que l’hôpital public devait régler la question de ses déficits. C’est sans doute pour aller dans ce sens que le budget réservé aux hôpitaux en 2011 sera en diminution : 2,9% contre 3% en 2010.

Le service public de santé, le droit à la santé et à l’accès aux soins de qualité pour tous et toutes sont en souffrance à cause de la politique libérale du gouvernement qui mène tout droit à la privatisation

La fermeture des hôpitaux de proximité, la loi Bachelot "Hôpital, Patients, Santé, Territoires", l’augmentation des franchises, du forfait hospitalier, éloignent toute une catégorie de la population de l’accès aux soins.

La "réforme" de l’AP-HP qui va déconstruire le maillage hospitalier actuel en Ile-de-France, entrainant fermeture de services, disparition de centres d’IVG, suppression de 6000 postes, est désastreuse pour les personnels et les malades.

Le droit à la santé, bafoué en période de crise pour des personnes qui ont des ressources financières insuffisantes, est un des droits fondamentaux à défendre pour l’ensemble de la population.

La politique du gouvernement tourne le dos à cette exigence.

Des luttes ont déjà eu lieu pour défendre l’hôpital public, l’accès au soins, l’amélioration des urgences.

Il est temps de mener dans l’unité des luttes d’ampleur pour s’opposer à une politique de destruction du service public de santé, et obtenir les moyens matériels et humains pour son amélioration.


Brève mise en ligne le 21 décembre 2010