"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442075 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Dicktats de la Commission européenne : vive réaction de la CES

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Dicktats de la Commission européenne : vive réaction de la CES


Dans le cadre des plans de sauvetage de l’UE et du FMI, le dialogue social et la négociation collective sont remis en cause par la Commission Européenne, bafouant ainsi les déclarations de la Commission concernant l’autonomie des partenaires sociaux, l’importance du dialogue social et l’exclusion spécifique dans les traités de l’UE d’une compétence européenne sur les salaires. .

Dans une lettre adressée aujourd’hui au Commissaire européen Olli Rehn, la Confédération européenne des syndicats (CES) dénonce les diktats et les pressions émanant des fonctionnaires de la Commission européenne, visant à réduire les salaires minima et les retraites, à atténuer les “rigidités” salariales et à rendre les marchés du travail plus flexibles en Grèce et en Irlande.

John Monks, Secrétaire général de la CES, demande une réunion d’urgence afin de clarifier ces questions et signale qu’il sera impossible à la CES de soutenir une action de l’UE allant dans cette direction.

Cliquez ici pour lire la lettre de John Monks


Brève mise en ligne le 11 janvier 2011