"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2442027 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Négociations Unedic : pour un vrai droit au revenu et à l’emploi !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Négociations Unedic : pour un vrai droit au revenu et à l’emploi !


Les négociations pour la nouvelle convention UNEDIC s’ouvrent ce 24 janvier. Le million de chômeurs en "fin de droits" de 2010, alors que le plan Rebond n’a concerné que 3000 personnes, a montré que la crise actuelle exige une nouvelle convention beaucoup plus porteuse de droits.

Alors que moins de la moitié des chômeurs sont aujourd’hui indemnisés par l’UNEDIC, et compte tenu de l’urgence sociale, nous ne pouvons nous contenter d’un statu quo.

Dans la continuation du mouvement des retraites qui a porté l’exigence d’une autre répartition des richesses, l’UNEDIC doit, par l’augmentation des cotisations de la part des employeurs (responsables des licenciements, du chômage et de la précarité), permettre un revenu décent pour tous les chômeurs, notamment pour les jeunes déjà exclus du RSA et les plus anciens maintenus au chômage par la réforme des retraites.

Le mouvement social doit porter l’exigence de la création de millions d’emplois pour assurer un véritable droit à l’emploi, l’arrêt de la précarité et des licenciements.

Les droits fondamentaux, santé, logement, transport, doivent être assurés pour tous.

Pôle Emploi doit remettre au centre de sa mission l’accompagnement des chômeurs plutôt que leur contrôle et leur radiation.

Les négociations de cette convention, dont sont exclues une partie des syndicats ainsi que les organisations de chômeurs, ne peuvent se dérouler en secret.


Brève mise en ligne le 19 janvier 2011