"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439956 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Rockwool (Saint-Eloy-Les-Mines) : des acquis non négligeables après 8 jours de grève

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Rockwool (Saint-Eloy-Les-Mines) : des acquis non négligeables après 8 jours de grève


Soutenus par leurs trois organisations syndicales CGT, FO et SUD les salariés de Rokwool ont mené 8 jours durant un conflit avec la direction pour améliorer la politique salariale 2011 et faire prendre conscience du mauvais climat social dans notre entreprise.

Voir en ligne : notre précédent article

Sur les derniers acquis obtenus lundi 24 janvier au soir, l’assemblée générale des salarié(e)s a décidé, à la majorité présente la reprise du travail mardi 25 janvier au matin.

Pour les trois syndicats, si "les acquis ne sont pas à la hauteur des attentes de tous les salarié(e)s", ils sont néanmoins, "pas négligeables face à une direction intransigeante qui volontairement faisait semblant d’ignorer les conséquences face à l’ampleur du conflit."

L’accord conclu prévoit notamment :
- le relèvement du salaire de base de 1450€ à 1480€ ;
- une augmentation moyenne individuelle au mérite spécifique aux bas salaires portée à 3,8%
- une augmentation moyenne individuelle au mérite de 2,5% pour l’ensemble des salariés ;
- création d’une prime de transport de 96€ nets par an pour les salariés résidant à moins de 3 kilomètres de l’usine ;
- augmentation de la prime d’astreinte usine de 19% et de la prime de panier de 10% ;
- versement d’une prime de fin de conflit de 150€ à tous les ouvriers et Etam et étalement des retenues des heures de grève entre un mois et six mois.

Par ailleurs, la direction s’engage à augmenter d’environ 50% à l’usine le budget de formation, par rapport à 2010.

Enfin, l’accord se conclue sur un engagement de la direction à ne procéder à aucune action tendant à "stigmatiser les salariés ayant fait usage du droit de grève".


Brève mise en ligne le 27 janvier 2011