"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406740 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Alcan (Issoire et Neuf Brisach) : des acquis au bout de la grève

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Alcan (Issoire et Neuf Brisach) : des acquis au bout de la grève


Les actions de grève menées par les salariés des usines Alcan d’Issoire et Neuf-Brisach ont fortement influé sur le cours des négociations annuelles obligatoires et permis des acquis, certes insuffisants, mais qui permettent aux salariés de lever leur mouvement

La CGT faisait le forcing pour favoriser une proposition acceptable pour l’ensemble des salariés avec un talon pour les bas salaires. Le syndicat a notamment fait le 1er mars une proposition avec l’accord des salariés en grève d’une augmentation générale de 2 % avec talon minimum de 45€ au 1er Janvier 2011. La direction a proposé, en dernier ressort au 1er janvier sur une augmentation générale de 2% avec un talon de 42€ minimum et une augmentation individuelle de 0,5%. Le tout représente une augmentation générale de 2,82%.

Après avoir consulté les salariés des deux sites qui se sont mobilisés sur les salaires, il a été décidé de reprendre le travail ! Pour la CGT, "il est indéniable que les avancées de la direction autour de la table des négociations, sont le fruit du rapport de force imposé par les grévistes. Les salariés se sont mobilisés et ont remporté une bataille. Mais le combat pour de meilleurs salaires devra bien se poursuivre tous les jours ! En effet, il ne faut pas oublier notre revendication première, à savoir 10% d’AG avec talon de 160€, revendication qui reflète le besoin réel des salariés en termes de pouvoir d’achat."


Brève mise en ligne le 4 mars 2011