"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Voeux 2018

    La section syndicale CGT de l’Adapei-Papillons Blancs d’Alsace vous présente ses meilleurs vœux de Liberté, d’Égalité, de Solidarité, de Justice et de Paix…

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2487326 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le lundi 5 février 2018
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Frank & Pignard (Haute-Savoie) : 4 jours de grève pour 45€ de rallonge

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Frank & Pignard (Haute-Savoie) : 4 jours de grève pour 45€ de rallonge


Le travail a repris après le succès obtenu vendredi par les grévistes de de l’entreprise Frank et Pignard, appartenant au groupe Maike. Dans un communiqué, la CGT de l’entreprise annonce que les salariés ont décidé la reprise du travail après avoir obtenu 45€ d’augmentation générale de salaire.

"Ils reprennent le travail, fiers de leur lutte, et confiants dans leur capacité future à obtenir d’autres acquis. Une première avancée sociale qui en appelle d’autres…"

Les salariés s’étaient mis en grève à l’appel de la CGT, suivis par la CFDT et FO dès mardi. En question, les négociations salariales annuelles obligatoires pour lesquelles la direction "n’a pas voulu entendre la voix des salariés en restant campée sur des propositions inacceptables", selon le représentant CGT Richard Mota. Les salariés demandaient une augmentation de 100€ net, la direction propose 35€ brut.

"On a été rachetés il y a un an et demi, on s’est investis à 100% voire plus, et aujourd’hui que l’entreprise est un peu revenue à flot, le salariés demandent un peu leur dû".


Brève mise en ligne le 21 mars 2011