"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439954 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Groupe Auto-Distribution (Puy-de-Dôme) : ils durcissent le ton face au "zéro pointé" sur les salaires

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Groupe Auto-Distribution (Puy-de-Dôme) : ils durcissent le ton face au "zéro pointé" sur les salaires


Une centaine de salariés ont observé un arrêt de travail et se sont rassemblés pour manifester devant le siège social du groupe AD où était réunie une partie de la direction nationale le 22 mars. Au cœur du conflit, les conditions de travail et les salaires.

A ces conditions dégradées, aux surcharges de travail, aux sanctions à profusion, à la pression constante et aux méthodes managériales inadaptées viennent s’ajouter un zéro pointé en terme d’augmentation salariale et le retrait des tickets-restaurant.

Sous la pression des grévistes, la direction a reçu une délégation, mais au terme de quelques heures de négociations, elle a répondu en substance : "Reprenez tous le travail dés demain matin… et à ce moment là, on envisagera l’ébauche d’une éventuelle discussion". Il n’en fallait pas plus dans ce contexte tendu pour que les salariés votent spontanément et à 99% la reconduction du mouvement et… son intensification.

Au programme : Opération escargot, filtrage et distribution de tracts aux ronds-points, actions devant tous les sites du groupe.

Largement relayé par les médias, l’action pourrait bien s’étendre car bon nombre de sous-traitant et des salariés de secteurs d’activités similaires ont d’ores et déjà manifesté leur volonté de se joindre au mouvement.


Brève mise en ligne le 23 mars 2011