"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409069 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Augmentation des prix du gaz au 1er avril : une arnaque supplémentaire

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Augmentation des prix du gaz au 1er avril : une arnaque supplémentaire


Après l’annonce par EDF d’une augmentation des tarifs de l’électricité de 5 à 6% par an jusqu’en 2015, c’est autour de GDF-Suez d’afficher une hausse de 5,2% au 1er avril. En un an, le prix du gaz pour les usagers s’est accru de 21% et depuis 2005 de 61%.

C’est insupportable !

L’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie, l’absence totale de transparence sur les coûts e production et les modalités de fixation des tarifs, le choix fait d’augmenter chaque les dividendes versés aux actionnaires, agrémentés de versements supplémentaires exceptionnels, débouchent sur des prix de plus en plus prohibitifs pour des millions d’usagers disposant de faibles ressources.

La campagne de propagande faite sur les tarifs énergétiques moins chers en France qu’en Europe laisse augurer de nouvelles augmentations.

Il faut exiger l’annulation de cette augmentation et mettre en place des mesures en faveur de toutes les personnes en situation de précarité énergétique afin que leur droit à disposer de l’énergie, pour leurs besoins essentiels, soit garanti.

Pour faire échec aux hausses en série, à la priorité donnée aux actionnaires sur les usagers, il faut créer un grand service public de l’énergie contrôlé par les salariés et les usagers.


Brève mise en ligne le 30 mars 2011