"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411765 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Eiffage (chantiers de Lille et Paris) : 2 semaines de grève pour les salaires

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Eiffage (chantiers de Lille et Paris) : 2 semaines de grève pour les salaires


Hier mercredi 6 avril, le conflit salarial sur les chantiers du groupe Eiffage du Grand Stade de Lille et autres chantiers parisiens est entré dans sa deuxième semaine faute de négociations.

Selon Francis Antoine, responsable à la fédération CGT construction bois et ameublement, "c’est la première fois qu’une grève va aussi loin dans ce groupe qui fait de très gros bénéfices, mais ne donnent jamais rien aux salariés".

Les salariés d’Eiffage TP et Eiffage construction, dont plus de 80% sont en grève, selon la CGT, réclament 85€ d’augmentation par mois, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

La direction propose de son côté 1,7% d’augmentation, soit 17€ pour un salaire de 1000€.

Cette grève illimitée a été déclenchée par un appel intersyndical (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC). Une vingtaine de chantiers parisiens sont à l’arrêt depuis une semaine dont celui de Ladoumègue à Pantin (Seine-Saint-Denis), celui du prolongement de la ligne 12 du métro parisien, celui de la station d’épuration d’Achères (Yvelines), le tunnel de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).


Brève mise en ligne le 7 avril 2011