"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2408637 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Laiterie du Malzieu (Lozère) : les salariés exigent l’arrêt de la casse

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Laiterie du Malzieu (Lozère) : les salariés exigent l’arrêt de la casse


La CGT et les salariés de la laiterie appartenant au groupe 3A sont vent debout pour s’opposer au démantèlement de leur outil de production. Ils craignent que le groupe n’ait aucunement l’intention de favoriser une reprise de la laiterie de la Haute Truyère du Malzieu.

L’union départementale CGT de Lozère dénonce par ailleurs dans un communiqué l’attitude du conseil général qui doit réunir un comité de pilotage alors qu’aucune proposition sérieuse de reprise sur le site n’a été amenée.

"Le Conseil Général, incapable de trouver des solutions pour sauver les emplois de la laiterie du Malzieu, veut se donner bonne conscience en portant une étude sur des points qui sont déjà connus. Le plan social est bouclé, la production est arrêtée, le matériel et les machines vont être déménagés dès le 5 mai. L’hypothèse d’une reprise par les salariés n’est plus envisageable." dénonce la CGT de Lozère.

Après en avoir discuté avec les salariés de la laiterie, la CGT exige "l’arrêt immédiat de la mission diligentée par le Conseil Général et financée par l’argent public des contribuables. Elle exige que des mesures soient prises pour empêcher le groupe 3A de casser l’outil de travail du Malzieu, financé sur des fonds publics, avec l’argent des producteurs et la sueur des salariés. La CGT exige que le comité de pilotage du 05 mai se tienne au Malzieu, pour montrer sa solidarité avec les salariés en les aidant à maintenir l’outil de production sur le site."


Brève mise en ligne le 5 mai 2011