"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439907 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Des migrants tunisiens raflés dans le 19e arrondissement de Paris

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Des migrants tunisiens raflés dans le 19e arrondissement de Paris


Des migrants tunisiens qui se trouvaient depuis le 1er mai au 51 de l’avenue Simon Bolivar, dans le 19e arrondissement de Paris, ont été violemment arrêtés par les forces de police, en grand nombre, pour être emmenés au commissariat.

Les soutiens qui se trouvaient sur les lieux sont repoussés avec beaucoup de brutalité afin de les séparer des migrants tunisiens.

Cette rafle contre la centaine de migrants tunisiens ainsi que les violences policières qui accompagnent ce genre d’opération sont inacceptables.

Les migrants tunisiens qui ont fui la misère et le chômage au péril de leur vie, doivent être accueillis avec humanité et bénéficier d’un titre de séjour incluant une autorisation de travail.


Brève mise en ligne le 4 mai 2011