"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2438933 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Le bouclier fiscal supprimé, les cadeaux fiscaux aux plus riches continuent !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Le bouclier fiscal supprimé, les cadeaux fiscaux aux plus riches continuent !


Le gouvernement a décidé de se débarrasser du bouclier fiscal. Réforme phare du président, il devient un symbole trop éclatant d’une politique tout entière au service des plus fortunés.

En 2010, 14443 contribuables ont bénéficié du bouclier fiscal pour près de 600 millions d’€. Les 925 plus grandes fortunes ont en moyenne 381000€ par foyer de remboursement. Certaines comme Liliane Bettencourt touchant un chèque de 30 millions d’€ par an. Un peu trop voyant ! ! !

Mais en échange, les plus riches vont profiter de la réforme de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). De six tranches allant de 0, 55% à 1, 8% pour les patrimoines à partir de 800000€, cet impôt n’en comportera plus que deux, 0,25% pour les patrimoines de 1,3 à 3 millions d’€ et 0,5% au-delà de 3 millions d’€. Ce qui représente une division par trois de la somme que les plus riches devaient payer au titre de l’ISF. En prime, le bouclier fiscal est maintenu en 2011 et 2012 ils gagneront ainsi sur les deux tableaux.

Ce nouveau cadeau fiscal qui, amplifiant le déficit public, servira de prétexte à de nouvelles mesures d’austérité, est scandaleux.


Brève mise en ligne le 9 juin 2011