"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440416 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Profs en moins, copies en rade !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Profs en moins, copies en rade !


Quatre jours après l’épreuve de philosophie, 3000 copies sont toujours en rade, en attente de correcteurs dans les 3 académies d’Ile-de-France, tous les professeurs de philosophie étant déjà réquisitionnés.

Les rectorats concernés sur Paris, Créteil et Versailles, font mine de ne pas dramatiser et s’apprêtent à forcer la main aux enseignants de la matière pour alourdir leur charge de travail en leur attribuant des copies supplémentaires.

Mais c’est le résultat des suppressions de postes massives année après année qui se fait sentir y compris au moment du déroulement des examens. En philosophie, le nombre de postes mis aux concours, pour l’agrégation et le Capes, a chuté de façon considérable .

La responsabilité du gouvernement et du ministère de l’éducation nationale est directement engagée. Ils organisent la pénurie et la précarité puisqu’au lieu de recruter des enseignants titulaires en fonction des besoins, ils font la manche à Pôle Emploi pour embaucher des vacataires ou des contractuels.

Cette politique de destruction du service public d’éducation doit être combattu et les 16000 suppressions prévues à la rentrée 2011 annulées.


Brève mise en ligne le 20 juin 2011