"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410597 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
ISF : les sinistres calculs du gouvernement

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

ISF : les sinistres calculs du gouvernement


En mal de compensation financière suite à la quasi suppression de l’ISF, le gouvernement est à la recherche de palliatif pour trouve les centaines de millions manquants.

Profitant d’un projet de loi rectificatif concernant les finances, le gouvernement a élaboré un stratagème qui tape sur les couples divorcés.

En effet, il prévoit de démultiplier la taxe intitulée "droit au partage" qui est prélevée, en cas de divorce, sur le ou la conjoint-E qui rachète la part du logement qui ne lui appartenait pas.

A la clef, un pactole de plus de 320 millions d’€.

Dans la pratique, ce sont les femmes qui, dans les couples ayant des enfants mineurs, essayent de conserver le logement acquis auparavant par le couple.

C’est donc à un véritable racket, compte tenu en plus du prix en hausse de l’immobilier, auquel se livre le gouvernement.

Racket qui est le prix à payer pour celles qui sont victimes de la politique d’un gouvernement légiférant constamment en faveur des couches les plus fortunées de la population.


Brève mise en ligne le 27 juin 2011