"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2443152 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Vers la fin des enseignants fonctionnaires ?

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Vers la fin des enseignants fonctionnaires ?


Ballon d’essai ou réforme dans les tuyaux : là n’est pas le vrai problème. La proposition de la mission parlementaire de l’assemblée nationale sur la formation des enseignants est une vraie provocation.

Ce rapport devrait être examiné le 6 juillet par la commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée.

La proposition vise à supprimer les concours nationaux de recrutement et à les remplacer par des embauches au niveau local, directement par le chef d’établissement ou bien par le recteur d’académie.

Déjà, le programme CLAIR, expérimenté dans certains établissements, permet ce recrutement local.

C’est la destruction du corps enseignant, composante de la fonction publique d’état qui est la cible de ce rapport.

Les conséquences de ce recrutement local, après entretien professionnel, seraient la fragmentation des situations, la multiplication des contractuels en CDI, de la précarité et la disparition des garanties statutaires obtenues par des années de luttes et de mobilisations.

Cette volonté de faire disparaître les concours nationaux de recrutement est intolérable. Il faut, par contre, augmenter, en fonction des besoins, le nombre de places mis aux concours et rétablir une vraie formation des futurs enseignants, avant qu’ils soient en situation, ce qu’a supprimé la mastérisation.


Brève mise en ligne le 1er juillet 2011