"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406617 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Perte d’autonomie et pouvoir d’achat : les retraités décident d’agir dans l’unité

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Perte d’autonomie et pouvoir d’achat : les retraités décident d’agir dans l’unité


Les organisations syndicales de retraités, UCR-CFDT, UNAR CFTC, UNIR-CFE-CGC, UCR-CGT, UCR-FO, FGR-FP, UNSA Retraités, réunies le 30 juin 2011 ont débattu des conséquences de la situation économique et sociale sur les conditions de vie des retraités.

Elles rappellent leurs revendications :

Sur la prise en charge de l’aide à l’autonomie :
- Une prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge ;
- La prise en charge par la solidarité nationale, dans le cadre de la Sécurité sociale.

Sur le pouvoir d’achat :
- une augmentation significative des retraites, en particulier pour les basses retraites ;
- un minimum de pension au niveau du SMIC ;
- une nouvelle modalité d’indexation.

Face à la situation, les organisations syndicales de retraités UCR CFDT, UNAR CFTC, UCR CGT, FGR FP, UNSA retraités et UNIR CGC ont d’ores et déjà décidé d’appeler les retraités à manifester pour la prise en charge de la perte d’autonomie et la défense du pouvoir d’achat, le jeudi 6 octobre 2011.

En effet, le gouvernement annonce une réforme de la prise en charge de la perte d’autonomie, dont le débat en cours peine à faire percevoir des mesures de financement innovantes, ne permet pas de réduire le reste à charge des familles et ne répond pas à l’ampleur des besoins.

A la dégradation de la situation des retraités, pensions, pouvoir d’achat, santé, autonomie, vont s’ajouter les effets du pacte européen d’austérité (pacte Euros +) mis en place par le Conseil européen pour faire face à la crise économique, politique et sociale actuelle

Ce pacte, refusé par l’ensemble des organisations syndicales européennes de la Confédération Européenne des Syndicats, fait peser de nouvelles menaces sur la retraite et la protection sociale, dénonce "une trop grande protection de l’emploi" en France, prône une modération du salaire minimum, dessinant une nouvelle dégradation de la situation des salariés et des retraités français.


Brève mise en ligne le 4 juillet 2011