"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406651 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Entretien avec le Premier ministre : des mesures pour rassurer les marchés

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Entretien avec le Premier ministre : des mesures pour rassurer les marchés


A l’issue d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre François Fillon, le secrétaire général de la CGT a estimé auprès de l’AFP que le gouvernement se contentait de "mesures pour rassurer les marchés".

Les mesures envisagées ciblant les grandes entreprises, les établissements financiers et les plus gros revenus, "ne sont pas de nature à modifier la tendance pour que, pourquoi pas dans trois semaines, dans un mois, si les marchés le décrètent on ait un nouveau conseil des ministres exceptionnel avec un même ordre du jour", estime le secrétaire général de la CGT.

Le gouvernement cherche à économiser cette année 3 à 4 milliards d’€ et une dizaine de milliards en 2012, selon Bernard Thibault. François Fillon doit rendre publiques les mesures arrêtées mercredi en fin de journée.

Pour la CGT, les mesures envisagées par le gouvernement "ne font qu’amplifier la période d’austérité" dans laquelle se trouver actuellement la France, a dit Bernard Thibault.

Pour l’instant, ces mesures "sont plutôt rassurantes, les salariés ne sont pas ciblés". Mais, a-t-il dit, "on n’est pas au bout du processus. Cela ne change rien à nos exigences de revalorisation des salaires, de recul de la précarité".

Aussi, a-t-il ajouté, "pour nous, l’action de la rentrée est d’ores et déjà justifiée".

La CGT a appelé à une mobilisation des salariés fin septembre-début octobre.


Brève mise en ligne le 23 août 2011