"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409547 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
La dictature des agences de notation continue

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

La dictature des agences de notation continue


L’agence de notation "Standard and Poors" vient de rabaisser la note de la dette italienne qui passe de A+ à A.

Par ce déclassement touchant l’Italie, l’agence de notation donne des armes supplémentaires au gouvernement italien pour accentuer sa politique d’austérité à l’égard des travailleurs et de la population, baisser les salaires, les pensions de retraite, augmenter le chômage et la précarité, détruire les services publics.

Déjà, deux plans successifs en juillet et en août pour un montant d’environ 100 milliards d’€ ont entrainé le relèvement de la TVA, des hausses d’impôts, une baisse des dépenses publiques et un allongement des cotisations retraite pour les femmes dans le privé.

La véritable dictature exercée par les agences de notation sur les politiques économiques et sociales sert de justificatif aux pouvoirs en place en Europe pour intensifier leur politique d’austérité.

Ce n’est ni aux salariés, ni aux classes populaires, de payer la crise du capitalisme.

En Italie, en Grèce, en Espagne, partout en Europe, il faut construire une riposte unitaire, un mouvement d’ensemble pour refuser de payer la crise.


Brève mise en ligne le 20 septembre 2011