"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409872 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Travail forcé sous peine de sanctions

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Travail forcé sous peine de sanctions


Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités, va lancer une nouvelle expérimentation : des contrats aidés pour les bénéficiaires d’un RSA imposant 7 heures de travail hebdomadaire, sous peine de sanctions financières.

10000 titulaires du RSA sont concernés dans un premier temps pour un gain de 130€ en plus par mois.

Le travail forcé en échange d’une bouchée de pain.

Mais quel travail ?

Du travail, il y en a dans les hôpitaux, les écoles, les services publics, l’entretien des voiries, entre autres, ce qui nécessite une vraie formation, un vrai statut, un vrai salaire.

Le combat contre le chômage, la précarité qui en fait servent à faire baisser le coût du travail et à dégrader les conditions de travail, continue.

Il suppose de réduire massivement le temps de travail afin de travailler toutes et tous et de garantir à chacun-E-s le droit à un revenu décent à 1600€ net.


Brève mise en ligne le 23 septembre 2011