"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2406885 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Education nationale : droit de vote remis en cause

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Education nationale : droit de vote remis en cause


Les élections professionnelles dans l’Éducation nationale se dérouleront par voie électronique du 13 au 20 octobre 2011. Pour pouvoir voter, les personnels doivent se voir remettre une "notice de vote" sur laquelle se trouve un identifiant à partir duquel ils doivent récupérer un mot de passe. Cette étape, essentielle pour pouvoir voter, est l’objet de nombreux problèmes.

Au point que la CGT Educ’action parle dans un communiqué d’un "parcours du combattant organisé par le ministère" et évoque des " colis contenant les notices de votes non remis aux écoles et établissements ou simplement perdus, des personnels qui n’ont reçu aucun document."

La CGT Éduc’action estime "qu’entre 50000 et 100000 personnels seront empêchés de voter (sur plus de 950 000 électeurs). Les Assistants d’Éducation (Surveillants), CUI (Contrats Aidés), Contractuels et Adjoints Techniques des Établissements d’Enseignement (ATEE) sont les personnels les plus touchés par ce scandale.

Ainsi, des dizaines de milliers d’Assistants d’Éducation n’ont rien reçu : il leur a été dit de faire une réclamation à l’aide de leur numéro professionnel, le NUMEN, dont ils n’ont jamais eu connaissance… S’ils arrivent à récupérer ce NUMEN, les infos dont ils auront besoin seront envoyées sur leur adresse professionnelle, dont ils n’ont pas connaissance non plus… Et tout ça à condition d’être informés de leur droit de vote, ce qui très souvent n’est pas le cas !

La CGT Éduc’action dénonce, une nouvelle fois, les modalités de votes choisies par le ministère qui multiplient les obstacles et risquent d’empêcher des dizaines de milliers de personnels de pouvoir voter. Elle exige que le ministère prenne des mesures urgentes afin que tous les personnels puissent s’exprimer."


Brève mise en ligne le 5 octobre 2011