"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439820 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Magasin Dia/Ed d’Albertville : les "guerrières du dimanche" ont gagné !

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Magasin Dia/Ed d’Albertville : les "guerrières du dimanche" ont gagné !


Elles se prénomment Corine, Peggy, Marie-Anne, Agnès, Valérie (elles sont deux), ce sont les caissières du magasin Dia/Ed d’Albertville. Depuis deux ans, chaque dimanche, elles sont venues faire grève devant leur magasin, soutenues par la CGT et par un collectif pour faire respecter "le volontariat" des salariés concernant le travail dominical.

Elles viennent de remporter une belle victoire. Entre-temps les prud’hommes ont rendu plusieurs décisions en faveur de ce principe dans d’autres régions, ce qui a sûrement facilité le déblocage de la situation. Pour la fédération CGT du Commerce et des Services, la pugnacité de cette lutte démontre que la loi Mallié du 10 août 2009 est injuste et qu’elle fait fi du choix des salariés. Elle génère une injustice qui se traduit par des inégalités de traitement entre une même communauté de salariés, d’une même enseigne, d’une même localité. En effet, dans les zones touristiques, aucune contrepartie n’est accordée et le volontariat impossible ! En revanche, dans les PUCE (Périmètre d’Usage de Consommation Exceptionnel), les salariés peuvent bénéficier d’un repos compensateur, du volontariat et d’une majoration salariale.

Cette loi a également ouvert l’appétit patronal pour davantage de dérogation. C’est le cas du magasin d’Albertville. La loi l’a incité à ouvrir le dimanche jusqu’à 13 heures alors qu’auparavant il était fermé ! Et ce sans avoir à se soucier du volontariat des salariés ! Gageons que cette victoire servira d’exemple et donnera envie aux salariés de faire respecter leur "volontariat" à ne pas travailler le dimanche.

Le "plein droit" au repos dominical dans le Commerce, cela se respecte et cela se gagne. Le large débat public que la loi Mallié avait suscité n’est pas terminé. Il s’est transformé en lutte syndicale.

Voir le sujet de France 3


Brève mise en ligne le 18 octobre 2011