"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2431388 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Sobrena (réparation navale Brest) : les salariés exigent une solution pérenne pour les emplois

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Sobrena (réparation navale Brest) : les salariés exigent une solution pérenne pour les emplois


Au lendemain de la désignation d’un administrateur judiciaire, les salariés de la Société bretonne de réparation navale (Sobrena), numéro un de la réparation navale en France, ont occupé jeudi 3 novembre les locaux d’une filiale du groupe Meunier dont ils dépendent. Ils protestent contre la politique du fait accompli car leurs élus n’ont pas été informés de la démarche de la direction auprès du tribunal de commerce.

Les salariés et leur syndicat CGT sont convaincus qu’il existe des possibilités de faire rentrer des bateaux et reprendre l’activité de réparation navale. Ainsi, un ferry de la compagnie finistérienne Brittany Ferries, L’Armorique, pourrait rejoindre prochainement la zone d’activité de réparation navale de Brest pour y subir un entretien.

Mercredi 2 novembre, une délégation des salariés de la Sobrena qui a été reçue au ministère de l’Industrie a reçu l’assurance d’"un engagement fort de l’Etat" pour trouver une "solution pérenne" au maintien de la réparation navale à Brest.


Brève mise en ligne le 4 novembre 2011