"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440201 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Jours de carence maladie : un premier recul du gouvernement

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Jours de carence maladie : un premier recul du gouvernement


Devant les députés UMP, François Fillon s’est dit mardi prêt à renoncer à l’instauration d’un quatrième jour de carence pour les arrêts-maladie des salariés du secteur privé à condition que soit trouvée une autre mesure permettant la même économie.

L’annonce de la mise en place de ce jour de carence supplémentaire en cas d’arrêt maladie pour les salariés du privé et l’instauration d’un jour de carence pour les fonctionnaires avait déclenché l’ire des organisations syndicales. ainsi dans leur communiqué commun vendredi 18 novembre, CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires avaient pointé qu’après "la taxe sur les complémentaires, les déremboursements, l’instauration de forfaits et franchises, les ponctions sur le budget de l’assurance maladie, la diminution des prestations sociales, le gouvernement s’en prend aux salariés malades, potentiellement "fraudeurs" et "responsables des déficits publics", en instaurant un jour de carence de plus dans le privé et un dans la Fonction publique et en tentant d’opposer les uns aux autres."

C’est donc un premier recul du gouvernement, mais pour autant, l’exécutif et sa majorité entendent bien réaliser par d’autres mesures les quelques 200 millions d’€ d’économies escomptées. En outre, François Fillon ne renonce pas à instaurer un jour de carence pour les fonctionnaires qui dégagerait 120 millions d’€ d’économies.

Au plus bas dans les sondages et en échec complet sur sa politique sociale, le président Sarkozy et son gouvernement usent et abusent de la stigmatisation et des oppositions. C’est ainsi qu’il justifie la le flicage des assurés sociaux soupçonnés de fraude sociale en évitant soigneusement de combattre la fraude massive des entreprises. De même, il pénalise les fonctionnaires en prétendant que l’instauration d’un délai de carence serait une mesure de justice sociale.


Brève mise en ligne le 22 novembre 2011