"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2412401 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Austérité renforcée en Italie

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Austérité renforcée en Italie


Le 3e plan d’austérité décrété par le gouvernement italien est tout entier tourné vers la satisfaction des banquiers et des marchés financiers.

L’extrême dureté des mesures concernant la retraite, le pouvoir d’achat vont inévitablement appauvrir les couches populaires.

L’allongement de la durée de cotisations passant à 42 ans pour les hommes et 41 ans pour les femmes dès janvier 2012, mais aussi le report de l’âge légal de départ en retraite à 66 ans c’est un signe de plus que la crise du système actuel est une occasion pour détruire les droits sociaux acquis antérieurement et faire tourner la roue de l’histoire à l’envers.

L’augmentation de 2 points de la TVA, la désindexation des retraites par rapport à l’inflation, leur calcul à partir de l’ensemble de la carrière, les économies à hauteur de 2,5 milliards d’€ faites au détriment de la santé et de la protection sociale c’est autant de pertes sèches pour les retraités, les salariés, la population. Le chiffre de 1000€ en moins en terme de pouvoir d’achat est actuellement cité.

Parallèlement, les avantages fiscaux pour les entreprises à travers la réduction de charges sociales, la mise en place d’un crédit impôt-recherche montrent bien que c’est encore et toujours la population qui doit payer la crise.

Contre la guerre sociale déclenchée par les marchés financiers, les banquiers et les spéculateurs, grèves générales et manifestations ont déjà eu lieu dans plusieurs pays, et tout dernièrement en Belgique. Il est grand temps de passer à des ripostes coordonnées et synchronisées à l’échelle de toute l’Europe.


Brève mise en ligne le 5 décembre 2011