"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2412235 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Richard Ducros (Alès) : patron voyou condamné par la justice

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Richard Ducros (Alès) : patron voyou condamné par la justice


Le 13 décembre, la Cour d’Appel de Nîmes confirme la décision du 19 mai 2011 du tribunal d’Alès : FAYAT est condamné à payer 12 millions d’€ au liquidateur. Ce jugement est un véritable succès pour les salariéEs de Richard Ducros.

Dans un communiqué la CGT du Gard, son union syndicale de la métallurgie soulignent :

"Après la violence du licenciement subi par plus de 300 salariéEs privés de leur emploi et la fermeture de leur entreprise, Après le refus total de Fayat de participer au "plan social", Après la mise en situation difficile de PME et PMI du bassin d’Alès, la justice a rendu son verdict implacable à Fayat et ses complices. Les salariés avec leur syndicat CGT dans l’action, ont démontré sans relâche dans leurs écrits, prises de parole, y compris l’argumentation dans la construction des dossiers juridiques (Tribunal d’instance d’Alès et Nîmes, conseil de prud’hommes d’Alès), de faire mesurer le mépris de Fayat tant sur les questions de reprises d’entreprises, de l’industrie, mépris auprès de l’ensemble des salariés de Richard Ducros et des entreprises sous-traitantes.

La justice a entendu l’ensemble de ces arguments et vient de condamner ce patron voyou. La justice, par ce jugement, exprime l’esprit digne, responsable et constructif que les salariéEs ont démontré tout au long de ce conflit et au-delà. Une brèche s’est ouverte contre les patrons voyous, contre la violence patronale et les droits sociaux des salariés (ées) au rabais. Ce résultat est un encouragement pour la CGT à poursuivre la bataille revendicative la plus unitaire possible sur la question de l’industrialisation du bassin alésien, dans la région, le pays."


Brève mise en ligne le 14 décembre 2011