"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411633 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Les salariés de RFI contre la fusion-destruction

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Les salariés de RFI contre la fusion-destruction


L’assemblée générale des salariés de RFI en lutte a voté la reprise de la grève à partir de ce lundi 16 janvier.

Depuis plusieurs semaines, ils se heurtent à l’intransigeance de la direction de l’Audiovisuel Extérieur de la France, qui exécute les ordres du gouvernement, d’aller vers la fusion à marche forcée entre la radio publique internationale et France 24. Les salariés luttent en fait contre la disparition pure et simple de RFI, qui sera absorbée juridiquement par l’AEF, de même que France 24.

Lors des Etats généraux de la presse écrite, le gouvernement estimait que la presse n’était pas encore assez "concentrée" entre les mains de quelques groupes multimédias. Il applique aujourd’hui à RFI et à France 24 une fusion-concentration à laquelle 94, 4% des salariés de RFI sont opposés, à juste raison.

Après les 206 licenciements de 2009, cette restructuration prévoit 130 licenciements et coûtera des dizaines de millions d’€ aux finances publiques.

Nous demandons l’abandon de ce projet mortifère.

Il faut maintenir RFI, dans sa dimension multilingue, multiculturelle, en tant que radio internationale publique. Il faut s’opposer à l’existence de l’Audiovisuel Extérieur de la France sous sa forme actuelle, qui représente la mainmise du pouvoir politique sur l’information.


Brève mise en ligne le 16 janvier 2012