"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2407019 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Maine-et-Loire : contre la criminalisation de l’activité syndicale

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Maine-et-Loire : contre la criminalisation de l’activité syndicale


Dominique Feuvrais, secrétaire générale du syndicat Cgt-Fapt du Maine et Loire est mise en examen depuis le 13 juillet 2011 par le tribunal d’instance d’Angers suite à une plainte déposée par les patrons de Vendredi Média dont les salariés ont été pendant 140 jours dans l’action.

Dans un communiqué, la fédération CGT des activités postales et de télécommunication CGT "apporte son soutien à Dominique Feuvrais et exige l’abandon de toutes les poursuites."

Les salariés ont agi pour leurs salaires : 3,50€ de l’heure. La direction a préféré les licencier plutôt que de répondre à leurs revendications allant jusqu’à porter plainte contre la secrétaire générale du syndicat Cgt-Fapt. Leur lutte avec la CGT a été parsemée d’initiatives quotidiennes, avec plus de 5000 tracts distribués dans les rues de Cholet, des panneaux d’affichage couverts, des délégations avec slogans devant le siège de Vendredi Média, des reportages télévisuels, leur participation massive aux manifestations contre la réforme des retraites … La médiatisation de leur mouvement a contribué positivement à l’indignation soulevée par cette surexploitation de la misère.

La FAPT du département a lancé une pétition pour exiger "l’arrêt de la procédure et la relaxe pour Dominique Feuvrais […] qui à l’occasion de sa responsabilité et de son implication militante, a défendu des travailleurs, manifesté à leurs côtés et les a soutenus pendant leur action."


Brève mise en ligne le 25 janvier 2012