"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2439737 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Hôtel Concorde Montparnasse : grève pour les salaires et les conditions de travail

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Hôtel Concorde Montparnasse : grève pour les salaires et les conditions de travail


Soutenus par une intersyndicale CGT-CFDT-FO, les salariés de l’hôtel Concorde Montparnasse) sont en grève. Dans cet hôtel 4****, le statut social et les conditions de travail sont très inférieurs au niveau d’autres hôtels parisiens de luxe.

les grévistes revendiquent entre autres :
- La mise en place des 35 heures sur le mode de 37h/semaine avec aménagement des RTT adéquat ;
- La mise en place d’une grille de classifications et de salaires incluant une prime d’ancienneté de 50€ par an, à partir de 3 ans d’ancienneté ;
- 7% d’augmentation de tous les salaires, hors cadres dirigeants avec indexation des primes ;
- Des négociations spécifiques sur l’organisation du travail au sein de l’hôtel, avec engagement de la direction d’embaucher dans tous les services opérationnels ;
- Une prime de 150€ pour tous les salariés travaillant dans des locaux aveugles ;
- Le paiement des jours de grève.

Ce conflit s’inscrit dans un climat social plombé dans l’Hôtellerie parisienne alors que 2011 a été une année de résultats historique :
- 450 menaces de suppressions d’emplois au RITZ ;
- Fermeture du Crillon en juin 2012 sans accord sur le maintien des emplois ;
- Dénonciation des accords d’entreprise au Bristol ;
- Remise en cause des 35 heures avec projets d’annualisation chez Louvre Hôtels.


Brève mise en ligne le 6 février 2012