"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2411770 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Hôpital de Perpignan : 6 syndicalistes traînées en justice

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Hôpital de Perpignan : 6 syndicalistes traînées en justice


Jeudi 9 février, six syndicalistes CGT de l’hôpital de Perpignan ont été entendues par la justice, pour "harcèlement moral sur 3 collègues". C’est un dossier vieux de 6 ans, sorti juste avant les élections professionnelles de 2007, scrutin où la CGT a obtenu la majorité absolue pour la première fois, dossier ressorti avant les élections professionnelles de 2011 avec une demande de report faite par l’Union Départementale CGT et acceptée par le Président du tribunal.

Pour la fédération CGT de la Santé et de l’Action sociale, "Cette cabale a été montée de toutes pièces par l’ancienne direction, qui espérait ainsi porter le discrédit sur le syndicat.

Ce dossier est tellement vide que le Procureur n’a requis, injustement, que des amendes pour une des trois plaignantes.

En fait, l’ancienne direction devrait être devant la justice pour avoir tenté de trainer dans la boue six soignants, dont l’exemplarité professionnelle n’est plus à démontrer.

Une nouvelle fois, force est de constater que pour tenter de s’opposer au seul contrepouvoir dans les établissements que représente la CGT, certaines directions ne rechignent pas à essayer de discréditer des femmes, des hommes qui dans leur engagement, n’ont pour seul intérêt, que la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés."

La CGT Santé-Action sociale exige que le 22 mars prochain un seul verdict soit prononcé : "la relaxe".


Brève mise en ligne le 21 février 2012