"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

    Négociations Annuelles Obligatoires 2017

    Vous trouverez ci-dessous les revendications qui ont été défendues par les Organisations Syndicales CFE/CGC, CGT et FO lors de la réunion des Négociations Annuelles Obligatoires du mardi 17 octobre 2017. Ces revendications ont l’adhésion des représentants (...)

    Négociation sur l’harmonisation des statuts : DANGER !

    Nous avons appris que l’employeur a supprimé unilatéralement 6 jours de Congés Trimestriels à certainEs salariéEs. Les Organisations Syndicales CFDT, CFE/CGC, CGT et FO appellent l’ensemble des salariéEs à faire preuve de la plus grande vigilance et à nous signaler toutes (...)

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2440149 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le vendredi 10 novembre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Talcs de Luzenac : le conflit sur les salaires se durcit

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Talcs de Luzenac : le conflit sur les salaires se durcit


Avec 80% de grévistes à l’appel de la CGT et de FO, le conflit salarial sur le site des Talcs de Luzenac a pris un tour résolument plus dur le 6 mars alors que les négociations avec la direction sont au point mort. Les syndicats réclament une augmentation des salaires indexée sur l’inflation, soit 2,4%. La direction, elle, propose une augmentation générale de 1%.

Direction et syndicats ont convenu de se retrouver ce mercredi matin, pour reprendre les discussions. "La direction nous demande de faire de nouvelles propositions, précise Pascal Pérez, délégué syndical (CGT). Nous allons réfléchir à ce que nous pouvons proposer, mais il est hors de question de lâcher du lest".

Au contentieux sur les salaires qui s’inscrit dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, les syndicats ajoutent l’embauche d’un salarié en situation précaire depuis de longues années, ainsi que des garanties sur le nombre de saisonniers recrutés lors du prochain cycle de production.


Brève mise en ligne le 7 mars 2012