"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2410535 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Dépenses de logement : jusqu’à 39% du budget des ménages modestes

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Dépenses de logement : jusqu’à 39% du budget des ménages modestes


Selon l’Observatoire des Inégalités, "les dépenses de logement pèsent pour 39% dans le budget des 10% des ménages aux revenus les plus faibles contre 15% pour les 10% les plus riches. La part de ces dépenses est d’autant plus lourde que les ressources des ménages sont modestes."

Évolution du poids des dépenses de logement pour les ménages locataires

En 18 ans, le taux d’effort a progressé de cinq points dans le secteur social, de onze points dans le secteur libre pour les ménages les plus modestes. L’évolution des prix de l’immobilier a eu un impact moins important pour les catégories les plus aisées : leur taux d’effort en matière de dépenses de logement a augmenté seulement de un point dans le secteur privé.

Évolution du poids des dépenses de logement pour les accédants à la propriété

Un certain nombre de ménages cherchent à devenir propriétaires de leur logement, ce qui leur permet de se construire un capital. Là aussi, l’effort à fournir s’est bien davantage accru pour les moins aisés. Entre 1988 et 2006, le poids des dépenses de logement dans le budget des accédants à la propriété (ceux qui ont acheté et qui remboursent un emprunt) a progressé de huit points pour les 20% des ménages aux revenus les plus modestes et de trois points pour les 20% des ménages les plus aisés.


Brève mise en ligne le 4 avril 2012