"Si tu ne partages pas la lutte,
 tu partageras la défaite" (Bertolt Brecht)
Le site de la Section Syndicale CGT de l'Adapei Papillons Blancs d'Alsace
Quoi de neuf chez nous?

Plan du site Archives du site Abonnement RSS
Outils CGT Playliste Mentions légales
Défouloir Massacre SPIP
Espace privé
2409499 visiteurs depuis le 01/11/2004
Dernier article publié le mercredi 4 octobre 2017
Dernière brève publiée le mercredi 1er février 2017
Contacter votre
Contacter le
Site mieux vu avec FIREFOX
Total Call (sous traitant de Free) : la CGT soutient la lutte des salariés marocains

L'actualité en 2542 brèves

brève précédente    brève suivante

Total Call (sous traitant de Free) : la CGT soutient la lutte des salariés marocains


Dans un communiqué, la fédération CGT des activités postales et de télécommunication apporte son soutien aux salariés marocains de Total Call, sous traitant de Free qui sont en grève depuis plusieirs jours pour revendiquer un salaire décent et dont les augmentations sont gelées depuis 6 ans.

Ils revendiquent de meilleures conditions de travail, le transport et la restauration des personnels. Mais aussi un respect de la loi en matière de représentation du personnel.

"Cette situation vécue au Maroc est la conséquence de la stratégie des opérateurs et de leurs sous-traitants, qui vise avant tout à préserver voire augmenter leurs marges en faisant de l’emploi et des salaires la variable d’ajustement", écrit la CGT FAPT.

"Ainsi Free, comme les autres opérateurs de téléphonie mobile tirent profit des différences de réglementations et de coût du travail pour remettre en cause l’emploi et les acquis sociaux en France et faire payer aux collègues Marocains le prix de la guerre économique.

La CGT FAPT affirme qu’il n’y a aucune fatalité à la baisse de l’emploi et des rémunérations. Le niveau des marges des opérateurs permet une politique de baisse des tarifs, tout en maintenant l’emploi et le pouvoir d’achat des salariés. La mobilisation dans chaque entreprise doit imposer d’autres choix.

La mobilisation des salariés des centres d’appels dit "off shore" contribue au rapport de force pour combattre la mise en concurrence des salariés et exiger la réponse aux revendications convergentes des salariés de la relation client par téléphone.

La CGT FAPT soutient le mouvement syndical des travailleurs marocains, exige que la direction de Total Call et du donneur d’ordre Free répondent aux revendications et respecte le droit. La direction de "Total Call" doit organiser dans les plus brefs délais des élections afin que les salariés soient représentés et puissent faire valoir leurs revendications légitimes.

La CGT FAPT exige des gouvernements et des opérateurs une autre répartition des richesses au service, de l’emploi, des salaires, des besoins de la population. Des choix pour le progrès social et l’intérêt général plutôt que la rémunération des actionnaires."


Brève mise en ligne le 6 avril 2012